Contrat

Contrat doctoral et contrats de travail

Suivant votre type de financement, plusieurs types de contrats peuvent vous être proposé :

  • Le Contrat Doctoral /.
    C’est le cas le plus fréquent. Quelle que soit l’origine des fonds, ceux-ci sont transférés à l’établissement qui signe le contrat (en général, celui où vous êtes inscrit) soit par l’état, soit par une convention de reversement entre établissements. Vous signez alors un "Contrat Doctoral", régit par le décret du 29 août 2016, qui est un CDD de droit public. Vous devenez donc "employé de l’état", avec tous les droits et devoirs correspondants.
  • Le contrat CIFRE /.
    C’est un contrat signé avec une entreprise, intéressée par votre projet de thèse, et qui y participe financièrement et (en général) en vous accueillant dans ses locaux (laboratoires, ...) durant une partie du travail de thèse.
  • Un contrat / avec un établissement non universitaire (CNRS ou EPIC) /.
    Ces contrats dépendent du statut de votre employeur (CNRS, CEA, ...). Ils sont en général proches du contrat doctoral, mais peuvent comporter des clauses particulières à vérifier avant / la signature. En particulier, vérifiez bien s’ils vous autorisent à enseigner durant votre thèse si vous souhaitez pouvoir le faire. Ce n’est pas automatique.
  • Une bourse de votre gouvernement / ou de votre Université d’origine hors de France.
    Si vous avez obtenu un financement directement de votre pays d’origine, il est possible que les fonds vous soient versés directement sans passer par un contrat. Dans la mesure du possible, il vaut mieux l’éviter et faire transiter les fonds officiellement à votre Université d’inscription pour établir un contrat doctoral. Si cela n’est pas possible, prévenez l’ED dès que possible afin que nous puissions examiner votre situation. Si le montant versé est trop faible, il est possible que nous demandions à votre laboratoire de vous verser un complément de financement.

Actualités

  • Résultats du concours de l’ED AAIF 2022.
  • Liste principale, par ordre alphabétique : ABD EL DAYEM Karim, AOULAD LAFKIH Samy, APPAVOU Maria, AYA Alnajjarine, AYKROYD Christopher, BERAT Jack, BERRIOT Etienne, BISERO Sofia, BOUCHET Tristan, DEGOTT Lucie, FERNANDEZ Sébastien, FERRONE Salvatore, GUO Sicen, GUTIERREZ Yann, HERVAS PETERS Fabian, HUET Paul, JOSSÉ Léna, LEBEAU Théo, MAUREL Alice, PAQUEREAU Louise, ROUILLÉ Erwan, SHAJI Aashiya, STREEL Nicolas, VERKERCKE Sébastien, WARGNIER Antonin
  • Liste complémentaire, par ordre alphabétique : BAIRAGI Anirban, BHATT Maulik, BIANCHETTI Alessandro, CHARLIER Jean, CHITAN Ariel, DAHOUMANE Ryan, GUTTERIDGE Chloe, HOUEIBIB Ahmed, KESSLER Nina, MZERGUAT Slimane, PAIPA LEON David, PLASSE Clara, SAVORGNANO Sofia, TARRASSE Maxime, VEDDER Casper, VENKATARAMANI MALATHI Sabarish
  • C’est avec une profonde tristesse que nous apprenons le décès brutal de Manuel Berthet, vendredi 3 décembre, dans un tragique accident de la route. L’accident qui lui a coûté la vie a également grièvement blessé sa compagne Maud, dont les jours ne sont pas en danger. Leur enfant d’un an, Silvère, est indemne.

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Paris, Manuel avait suivi les enseignements du Master 2 AAIS en 2011-2012, avant de réussir l’agrégation de physique en 2013. Il avait ensuite commencé une thèse de doctorat au sein du laboratoire de radioastronomie de l’ENS, qu’il avait choisi d’interrompre en 2017 pour se consacrer pleinement à l’enseignement.

Manuel était enseignant en classes préparatoires au lycée Chrestien de Troyes.

Le département de physique de l’ENS, et en particulier l’équipe d’astrophysique, ses anciens camarades et collègues de la préparation à l’agrégation de physique de Montrouge, ainsi que l’ensemble de l’école doctorale s’associent à la douleur de sa famille et leur présentent leurs plus sincères condoléances.

La cérémonie d’adieu aura lieu au Crematorium de Mâcon (Saône-et-Loire), le lundi 13 décembre à 10h30. Manuel aurait eu 32 ans le jour même.

  • 26 novembre 2021 : Ouverture de l’appel à projets de thèse 2022. Les directeurs de thèse peuvent déposer leurs projets de thèse sur leur compte ADUM jusqu’au 30 janvier 2022.

Etablissements